entette

 

Mesdames, Messieurs, Artistes, Elus, Sympathisants, Amis, Visiteurs,

Absent physiquement, mais très présent parmi vous, c’est de tout cœur que je vous souhaite la bienvenue à ce vernissage.

Si le regard des autres est souvent vécu douloureusement par une personne en situation de handicap, aujourd’hui nous vous invitons à porter « un autre regard » sur ces peintres venus à Anglet exposer leurs œuvres. La force dévoilée ici, est un encouragement pour toutes les personnes qui se battent au quotidien pour vivre du mieux possible avec tous les obstacles mis sur leur chemin.

Une des origines du mot handicap, représente le poids porté par le cheval dans une course, pour que l’ensemble des concurrents soient équilibré. Nous, personne en situation de handicap, devons supporter ce poids toute notre vie. Et pour vivre dans la cité, comme tout un chacun, nous devons développer une multitude de forces pour porter ce poids invisible. Elles peuvent se cacher derrière l’abnégation, mais aussi la persévérance, la volonté, le dépassement, l’envie, l’envie de vivre.

Artistes, j’ai eu plaisir à découvrir les différents parcours qui vous ont conduits jusqu’à la peinture, ils ont en commun de vous avoir permis de sortir de votre isolement, de vous exprimer pleinement, de retrouver la reconnaissance que vos handicaps vous vole. Pas la peine de porter des lunettes pour voir plus justement, par vos peintures, vous nous montrez qu’un autre regard est possible, celui qui voit la profondeur de la personne bien avant de voir son handicap.

Elus politiques, comme une invitation à changer le regard, l’APF propose depuis des années un changement pour adopter une politique transversale du handicap. Dans une politique culturelle quelle place avons-nous ? Certes, il y a nos places réservées, bien indiquées en bleu, au fond à gauche, et ça c’était bien. Mais, aujourd’hui comme le dit notre campagne institutionnelle, ne nous contentons pas de la place qui nous est réservée. Souvent il m’arrive d’être séparé de mes amis ou ma compagne pour voir un même spectacle car les places pour fauteuil sont au fond à gauche.

Une politique transversale du handicap réfléchie dès la conception d’un bâtiment , comme pour l’écologie, permettrait une meilleure intégration des personnes en situation de handicap. Certes Anglet prend en compte nos besoins spécifiques et je remercie la municipalité d’avoir accueilli cette exposition dans ce cadre magnifique, mais il reste tant de choses à faire d’ici 2015 pour que tout soit accessible à tous. Durant les quatre ans à venir, élus, associations, citoyens handicapés ou non, devront agir ensemble pour construire une société ouverte à tous. Voilà le plaidoyer de l’APF. Je vous remercie de votre attention et vous souhaite de passer un bon moment autour du verre de l’amitié tout en admirant les œuvres exposées.

Stéphane Irigoyen représentant du Conseil Départemental APF

bdp