entette

Irrespect envers une personne handicapée dans la navette Roissy bus de la gare de Lyon à Roissy-Charles–de-Gaulle

Samedi 5 juin 2004

Le chauffeur de la navette de 11 h, malgré mes difficultés visibles dans tous mes  mouvements et mon élocution, m’a menacé de me faire descendre du bus en voyant que je ne pouvais payer.

Ayant vu sur le site internet* que ces navettes étaient gratuites pour les personnes en situation de handicap, j’avais donc fait ranger mon argent dans une poche intérieure de mon blouson.  J’ai eu d’énormes difficultés pour sortir mon porte-monnaie. Pendant ce temps, le chauffeur, excédé parce que je lui faisais perdre son temps, criait à son assistant – ce dernier rangeait les bagages dehors - : « fais-le descendre, ça m’étonnerait qu’il aille à Roissy».

Ayant enfin sorti l’argent, j’ai pu prendre le bus et mon avion ( en insistant pour  bénéficier de l’assistance prévue car elle privilégie les personnes « non marchantes »).

 

Les transports en Île de France sont bien périlleux et pleins d’absurdités. Par exemple, le service d’aide de la gare de Lyon est habilité à mener les handicapés aux taxis, mais pas à l’arrêt de bus pour Roissy, à 20 mètres de ces mêmes taxis (j’ai eu de la chance, un passant m’a descendu la valise par le petit escalier menant à l’arrêt du bus).

J’ai la chance de marcher un peu, mais douloureusement. Avec ces parcours du combattant, je n’en ai plus pour longtemps !

Ayant aussi des difficultés pour écrire, ce texte sera diffusé identiquement à toutes les personnes concernées, responsables politiques, réseaux d’amis, associations, journalistes, responsables administratifs…………….

Je ne demande rien, je témoigne d’un évènement banal et fréquent arrivant à une personne handicapée, alors qu’une pseudo-loi est débattue à l’Assemblée Nationale.

La France pourra-t-elle un jour intégrer ses handicapés? A 29 ans, j’en doute !

bdp